Un rapport de quinze pages GRATUIT expliquant les 5 ingrédients les plus thermogéniques qui boost le métabolisme! 

+ Recette de smoothie facile à faire avec ses 5 ingrédients 


Ce rapport vous choquera de sa simplicité:

  • J'explique pourquoi, chaque ingrédient, optimise votre métabolisme.
  • Ses ingrédients, ne sont pas magiques, vous les avez sans doute déjà dans votre garde-manger
  • Un, des ingrédient vous aidera à booster votre thyroïde!
  • Délicieux, frais et facile a faire !
  • Maintenir une glycémie basse est le secret de la perte de poids et ce délicieux smoothie se range dans cette catégorie

GRATUIT JUSQU'AU 30 AVRIL 2017

Avant de télécharger votre rapport. Prenez un instant pour lire et comprendre l'importance qu'à notre métabolisme et son incroyable rôle pour une santé optimale.

Le métabolisme, la pierre angulaire de la thyroïde

Je sais, pour l’avoir étudié longuement que le ‘métabolisme’ est la pierre angulaire de notre thyroïde (1) de notre gain de poids, de la résistance à la perte de poids, de notre capacité a éliminé les toxines, et ce n’est que pour en nommer quelques-unes. 

Selon les recherches, la naturopathie a la capacité de revitaliser un métabolisme endommagé (2)​

Click to Tweet

Mais comment est-ce que le métabolisme devient endommagé ?

Voici quelques observations qui causent de grands dommages à notre métabolisme.(2)

  • Diètes comprenant un très bas, ou inexistant, taux de gras! (oui! oui! les petits pots de yogourts à 0% ne sert pas vos intérêts si votre but est de booster votre métabolisme
  • Diète contenant peu ou pas de protéines. (Trop peu ou pas de protéines et votre foie ne peut pas faire son travail pour booster votre métabolisme. Il faut se rappeler que le foie EST l'organe qui soutient notre métabolisme)
  • Diète yo-yo.
  • Condition chronique. Exemple: anorexie ou boulimie
  • Jeûne. (Je parlerai du danger de cette approche dans un autre article)
  • Exercice cardiovasculaire excessif (Marathon! À éviter, cela ralentit le métabolisme au lieu de le booster. Attention ici le mot métabolisme ne parle pas de calories, mais de la capacité énergivore du métabolisme)
  • Stress ou traumatisme psychologique (une réduction calorique sur plusieurs mois est une cause de stress)
  • **notamment, 6 des 7 éléments sur cette liste sont les choses que la plupart des personnes font pour perdre du poids, mais les recherches cliniques démontrent que ses stratégies font plus de mal que de bien. Si entrepris de façon régulière ou chronique cette façon de faire endommagera le métabolisme, ceci dit notre métabolisme est en danger lorsque  les fonctions anaboliques ne peuvent pas tenir le rythme sur les fonctions vitales.

    Le métabolisme est-il une équation mathématique?

    Une première vue, une personne devrait être en mesure de perdre du poids tant que son métabolisme utilise plus de réactions chimiques et d'énergie (calorie) qu'il ne les remplace. Ceci est malheureusement une équation mathématique qui n'utilise pas toutes les variables et qui est trop simplifiée. Notre société est soumise à des publicités trompeuses et les médias utilisent le vocabulaire 'marketing' pour empêcher une réflexion. Notre société déjà à bout de souffle du boulot-métro-dodo fait face à un enseignement donné à coup de commerciaux à la télé et cela devient un dangereux automatisme.

    Le métabolisme et notre will power, une combinaison perdante

    Parlant métabolisme, il est impossible de mettre de côté le danger de notre 'willpower' et des attitudes de 'No Pain No Gain' qui agresse et abîme, et ceci de façon répétées et trop souvent définitive, le fragile équilibre d'un métabolisme qui cèdent tranquillement aux agressions répétés soutenues par un willpower destructeur. On le détecte, immédiatement durant une consultation, des symptômes comme l'épuisement et le manque d'énergie, certains sont soumis même à sautes d'humeur (3)

    En fait, en réduisant drastiquement les calories, une perte de poids peut se produire initialement, mais ne pourras se poursuivre que pendant une courte période et les résultats ne sont pas de la graisse, mais de la rupture des structures cellulaires, des tissus organiques, des os et des muscles.

    Dans ce processus de perte de poids, le corps utilise des protéines et des graisses fonctionnelles et structurelles vitales à sa santé, qui ne seront pas remplacées que pour rester en vie. Votre corps a aucun égard envers votre but minceur. Si vous travaillez contre son métabolisme, ne vous méprenez pas, il s'adaptera, que vous ne le vouliez ou pas!

    Le métabolisme et les plateaux: notre corps nous parle

    Finalement, lorsqu'un 'individu atteint un plateau, le corps est épuisé et incapable de répondre. À ce stade, manger moins et faire plus d'exercice encore plus intensément peut avoir un effet apparemment paradoxal et aboutir à reprendre plus de poids que ce qui a été perdu sans que ne le veuille. Le plateau est le plus bel exemple d'adaptation et cette étape devrait nous faire réfléchir sur les dangers et les illusions de ce genre de traitements à l'égard de notre machine humaine.

    Le métabolisme est le secret de la perte de poids et non les calories

    Pour une équation de mathématique parfaite: on utilise la soustraction.  Cela veut dire que les calories consommées doivent être égales ou moindres pour mener à la perte de poids.  L'équation qui manque à la formule et que peu de personnes connaissent se situe sur la capacité métabolique de l'individu, sans oublier, le dommage métabolique déjà fait qui est trop souvent ignoré par un manque de connaissance et ce manque n'est pas volontaire! Le mythe de la soustraction des calories pour perdre du poids est encore monnaie courante! On utilisait cette méthode en 1965! Cela fait 50 ans...

    Il faut d'abord être en bonne santé pour perdre du poids et non perdre du poids pour être en santé

    Click to Tweet

    La guérison du métabolisme

    Dans ses livres, le Dr Schwarzbein propose une perspective révolutionnaire qui est partagée par la médecine naturopathique. C'est-à-dire: il faut d'abord être en bonne santé pour perdre du poids et non perdre du poids pour retrouvé la santé. La guérison du métabolisme doit se produire avant que la perte de poids - ou, plus précisément, la perte de graisse - puisse se produire.

    En conséquence, c'est en fonction de son déséquilibre qu'un patient est évalué. Un naturopathe peut conseiller certaines stratégies pour équilibrer les taux de glycémie pour ainsi diminuer  la résistance à l'insuline qui est crucial. Pour vous donner un exemple: une stratégie d'entrainement musculaire permettra de construire le tissu musculaire avant de s'engager dans un exercice cardiovasculaire exténuante. La raison d'être de cette recommandation est que l'exercice cardiovasculaire peut être une activité épuisante (catabolique), alors que la musculation avec des poids est une activité anabolisante. Ces recommandations seraient placées dans un plan général à long terme qui met l'accent sur un régime alimentaire équilibré et complet conçu pour diminuer où prévenir la résistance à l'insuline, améliorer la sensibilité à l'insuline et le tissu musculaire de rechange.

    Le métabolisme optimisé par la supplémentation

    La supplémentation en nutriments est conseiller pour optimisé les fonctions hormonales et métaboliques. Ceci prévient les carences en micronutriments que le corps  pourra reconstruire. Cette approche donne des résultats impressionnants.

    Le métabolisme se répare en dormant

    Dormir suffisamment: l'hormone de croissance, une hormone anabolisante clé, est libérée pendant le sommeil et est essentielle pour réparer le corps (6)

Ici-haut sont une fraction de mes recherches sur la résistance à la perte de poids, ce dont j'ai vécu personnellement et je sais que les calories ne sont pas la variable la plus importante dans l’atteinte d’un poids santé ou la santé de l’individu. Sachez que le contrôle de la glycémie (taux de sucre) a aussi, un impact très important et ceci même si vous ne souffrez pas de diabète.

Le métabolisme VS la glycémie

En fait le contrôle de la glycémie est le plus puissant secret concernant le métabolisme! Et mettre cette optique en tête de liste vous fera adopter, encore plus facilement, un protocole de santé optimale. Il faut savoir que le métabolisme est un peu comme la grosseur du moteur de votre automobile. Il est, soit énergivore, soit écoénergétique! Des actions journalières ciblées feront en sorte d’activer votre ‘super métabolisme ou bien de complètement le bousiller.

Le métabolisme devenu lent et notre cerveau aussi

Des études démontrent que des restrictions caloriques sont associées avec des déficits en performance intellectuelle et concentration ainsi que la perte de mémoire​ (3)

Métabolisme + nouvelles habitudes de vie = Formule santé

Je sais que faire des changements n’est pas une chose facile. L’implantation de nouvelles habitudes de vie reste et restera toujours difficile. Mais sachez qu'une vision de santé plutôt que de réduction calorique fait une énorme différence dans la façon que notre métabolisme réagira à nos actions! Gardons en tête qu'une réduction de notre santé, n'est pas toujours perceptible et que la fine ligne grise entre la maladie et la santé est plus fine que l'on ne le croit et ceci impacte qu'on ne le veuille ou non, notre qualité de vie à court, moyen et long terme. Je connais les impacts d"une santé négligé, car je prends aussi soin de mon époux qui a subi un AVC en juillet dernier et je suis bien placé pour vous parler de qualité de vie! Chaque décision prise aujourd'hui influencera TOUJOURS notre santé de demain. Alors si vous croyez que des petites victoires journalières pour prendre soin de notre santé ne compte pas et que cela ne fait pas vraiment de différence, détrompez-vous! Chaque geste compte!

Métabolisme lent = digestion lente = assimilation nutriments diminués

​Lors de période de restriction calorique trop longue ou trop intense on sait maintenant que le métabolisme ralentit. (7) Ceci dit que le processus de digestion devient déficient et même notre transit intestinal devenu plus lent. Des signes comme la constipation, de brûlement d'estomac, de sensation de froid sont des signes révélateur d'une métabolisme ralenti.

Métabolisme et probiotique, un lien sous-estimé.

Tous les probiotiques ne sont pas égaux ! Il y en a plus de 20 différentes souches qui ont des effets différents. (Attention: Les diabétiques, les individus avec une immunité compromise et ceux qui ont subit une intervention chirurgicale récente devrait toujours s’abstenir et en cas de doute, consulter une naturopathe ou un professionnel de la santé avant d'utilisés des probiotiques)

Si l’on se fie aux études récentes, une souche de bactérie intestinale bienfaisante nommé Lactobacillus rhamnosus apparait être en mesure de bénéficier la femme pour accentuer la perte de poids. Il faut ajouter que le lien de notre 2e cerveau démontre clairement que le lien existe entre nos intestins et la santé maximale de notre métabolisme. (7) (8)

Comme reporté par cet article un essai clinique de 24 semaines démontre deux groupes de femme, sur une durée de 12 semaines ayant réduit volontairement leurs calories et ayant été supplémenter en probiotique ci-haut mentionné sur une durée de 12 semaines avait perdu plus de poids que l’autre groupe qui n’avait pas utilisé le probiotique. De plus, le même essai clinique s’est continué un autre 12 semaines avec le groupe prenant des probiotiques, mais cette fois-ci en augmentant leur apport calorique et ses mêmes femmes ont continué à perdre du poids malgré l’augmentation du nombre de calories.

Les bienfaits et succès de la perte de poids ont été liés au niveau des bonnes bactéries dans le tube digestif et dans l’intestin, une autre bonne raison de ne pas passer à côté de cette option pour booster notre métabolisme, et ceci pour des buts gagnants à long terme.

On doit comprendre que les bonnes bactéries de notre intestin sont vraiment plus importantes qu’on aille oser y croire! (Le mythe de compter les calories est dangereusement faux comme vous pouvez le voir) La consommation de probiotique de souche Lactobacillus rhamnosus est indéniable à la santé maximale de notre métabolisme et cette habitude doit être prise dans un but à long terme (vous pouvez vous procurer auprès de moi, ses probiotiques  de grade pharmaceutique et ceci après une consultation).

Métabolisme et aliments transformés

L’équilibre de notre flore intestinale est soumis a de très grand déséquilibré et stress par les aliments transformés, pasteurisé, et stérilisé. Comme les aliments transformés, le sucre promeut la multiplication des levures et des fongus.

Les symptômes d’infection à levure Candida à croissance trop rapide inclue, la fatigue, la dépression, irritabilité, maux de tête, problème de concentration, faiblesse musculaire, infections vaginales ou urinaires récurrentes, pied d’athlète, démangeaisons, brûlement d’estomac persistant, indigestion, constipation, jointures enflées, congestion nasale et maux de gorge. 4

Au cas que vous n’ayez pas pas assez de raison pour réévaluer votre ingestion de sucre ou de fructose, voici une tournure intéressante dans la connexion obésité-sucre: Les recherches ont même observé une différence dans la flore intestinale d’une personne de poids normale que d’une personne obèse. 6

Dans les gens obèses, une souche de bactérie connue sous le nom de firmicutes est trouvée en quantité abondante

Dans les gens de poids normaux, une souche de bactérie connue sous le nom de bacteroidetes est trouvée en quantité abondante

La bactérie firmicutes apparait avoir une facilité à transformer les calories des sucres complexes en gras. Ils ont observé que les personnes obèses qui perdait du poids l’équilibre de la flore intestinale changeait, devant prédominant en bacteroidetes.

La santé du métabolisme: Liste de chose à faire

Les fondements mêmes d’un métabolisme optimal sont, la plupart du temps bien compris et inclus une liste précise de choses à faire quand on prend soin de notre métabolisme. Quand on parle de nourriture, manger des aliments entiers, frais, non GMO, non irradié et bio. En prenant grand soin d’éviter les sucres transformés / pasteurisés. Ajouté a cela des aliments fermentés et ceci à tous les jours compte pour un excellent départ.

La santé du métabolisme: Liste de chose à éviter

Les points que je stresse le plus à mes clients est de manger organique surtout pour protéger notre flore intestinale, qui comme vous venez de lire ont un impact très important sur la santé de notre microbiote. Les sols contaminés par le Glyphosate (Roundup), qui est utilisé en grande quantité dans les GMO brutalisent littéralement notre flore intestinale. En faite, le Glyphosate (Roundup) de Monsato est le pire élément, contaminant nos aliments produits offerts à l'épicerie. Je dois aussi ajouter que les éléments de la liste ci-dessous altèrent et tue certaines bactéries cruciales à notre flore bactérienne et devrait être évité pour tenir notre flore intestinale en parfait état.

Visionner ici le vidéo de Radio-Canada sur le microbiote

· Antibiotique (noter aussi que la viande achetée à l’épicerie vient de troupeau qui a été élevé avec des antibiotiques, qui est aussi traité à l’ammoniaque pour la stérilisé. Des doses quotidiennes d’antibiotique et de produits agressant pour notre microbiote. Assurez-vous de toujours acheté des viande d’animal qui a été nourri à l’herbe et sans sous-produit animal.

  • Éviter aussi, l'eau chlorée, le fluore et le brome. (Ses ingrédients ralentisse la thyroïde)
  • Éviter le savon antibactérien. (Un pain de savon bio fait l'affaire!)
  • Pollution. Ne déneigez jamais votre véhicule en même temps que le moteur tourne. Vous inhalez durant ces moments-la de très grandes quantités de monoxyde de carbone! Éviter aussi de marcher ou de courir dans  les rues ou votre respiration inhale des gaz d’échappement des voitures
  • Ne pas chauffer votre plat de plastique au micro-ondes, le plastique décomposer est une source de contaminent important souvent sous-estimé qui se nomme xénoéstrogene.
  • Éviter les surfaces en Teflon et utilisé les chaudrons 'blanco de Lagostina et Green Life vendus dans les magasins à grande surface qui sont aussi source de xénoéstrogene

​(1) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4044302/

(2)https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3396071/​

(3)https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3014770/

(5) http://fitness.mercola.com/sites/fitness/archive/2014/01/17/probiotics-weight-management.aspx?utm_source=facebook.com&utm_medium=referral&utm_content=facebookmercola_ranart-ths&utm_campaign=20170323_probiotics-weight-management

(6)https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC297368/

(7)https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23886977

(8) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24299712